Les répercussions sur les différentes parties en cas de rupture du mandat de gestion locative

4 min de lecture
29 vues

Tous nos dossiers

Une question ?
Nos experts immobiliers vous rappellent et vous conseillent
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager
sur
Cet article répond aux questions suivantes :
  • Quelles sont les répercussions sur le locataire en cas de rupture du contrat de gestion locative ?
  • Quelles sont les conséquences de la rupture d'un mandat de gestion locative sur le mandataire ?
  • Y a-t-il des conséquences en cas de rupture du contrat de gestion locative ?
  • Comment choisir son nouveau gestionnaire locatif ?
Sommaire
Les répercussions sur les différentes parties en cas de rupture du mandat de gestion locative

Rompre un mandat de gestion locative n’est pas sans conséquence. Que ce soit sur le mandant, le mandataire ou le propriétaire chacun ressentira plus ou moins les effets de la rupture. Mais alors quelles incidences sur les différentes parties lors d’une rupture de mandat de gestion locative ? Comment bien choisir son nouveau gestionnaire pour éviter une nouvelle interruption de contrat ? Flatlooker vous explique tout ce que vous devez savoir sur les répercussions de la rupture du mandat de gestion locative sur les différentes parties. 

Les répercussions sur le locataire

Le locataire est le moins touché par la résiliation du mandat de gestion locative. En effet, le propriétaire ne peut pas changer le bail et le loyer restera le même. De la même façon, le bail ne peut pas être résilié en cas de rupture du mandat de gestion locative. Pour le locataire, donc, rien ne change jusqu’à la fin de son bail. L’une des deux parties (mandataire ou propriétaire) devra tout de même informer le locataire pour que ce dernier puisse verser son loyer à la bonne personne. 

Connaître les nouveaux gestionnaires pourra aussi permettre au locataire de savoir à qui s’adresser en cas de problème. Par exemple, en cas de dégâts des eaux ou en cas d’incendie, le locataire devra informer la personne adéquate. C’est pourquoi, même si le locataire subit le moins de répercussions de cette résiliation de mandat de gestion locative, il est tout de même très important de le tenir informé. Dans certains cas, il convient également de rassurer le locataire, ce dernier ne sachant pas à quoi s’en tenir lorsqu’il apprend la nouvelle du changement de gestionnaire.

Les répercussions sur le mandataire

Suite à la rupture du mandat de gestion locative, le mandataire ne sera plus chargé du dossier de son client et pourra donc interrompre la gestion du bien à une date convenue en amont. Il devra mettre à disposition du propriétaire les différentes pièces concernant son dossier. Et bien sûr, le mandataire perd son client. 

Selon le mandat signé initialement et les clauses ajoutées à celui-ci, le mandataire peut demander une indemnisation de rupture de mandat de gestion locative. Si le propriétaire vend son bien, c’est la même clause qui donne au mandataire le droit de prétendre à une indemnisation. Si aucune clause ne stipule l’implication d’une indemnité en cas de rupture ou de vente, le mandataire ne pourra prétendre à des frais supplémentaires. 

Les répercussions sur le propriétaire

En cas de rupture de mandat de gestion locative, le propriétaire récupère la gestion de son bien. Il devra informer son locataire pour que celui-ci puisse verser son loyer à la bonne personne. Cela permettra aussi au locataire d’informer le bon interlocuteur en cas de problèmes liés au bien immobilier qu’il loue. Le propriétaire ne pourra pas changer les termes du bail. Aucune augmentation de loyer ou changement de locataire n’est donc possible.  

En cas de reprise de gestion par le propriétaire, celui-ci devra s’atteler à plusieurs tâches. Il devra par exemple gérer les potentiels retards de loyer, les différents litiges qui pourraient survenir ou encore gérer les dégâts et les réparations à effectuer sur le bien immobilier. En somme, toutes les tâches qu’accomplissait l’ancien gestionnaire locatif, avant la rupture du mandat de gestion.

Le propriétaire peut aussi faire le choix de changer de gestionnaire. Ce dernier récupérera donc toutes les tâches de gestion du bien. Le nouveau gestionnaire ou le propriétaire devra informer le locataire de tout changement pour que celui-ci puisse verser le loyer et s’adresser au bon interlocuteur en cas de problème. 

Trouver un nouveau gestionnaire peut être une tâche compliquée, en particulier si votre précédent mandataire ne vous a pas semblé à la hauteur. Chez Flatlooker, nous vous proposons le meilleur service de gestion de locatif du marché. À un tarif de gestion locative très abordable (3,9%), profitez d’une gestion locative professionnelle. Pour tout renseignement, suivez ce lien et n’hésitez pas à nous contacter. 

Comment bien choisir son nouveau gestionnaire locatif ? 

Choisir un nouveau mandataire quand le précédent n’a pas été à la hauteur n’est pas toujours une chose aisée. Il faut apprendre à refaire confiance et trouver le gestionnaire qui aidera le mandant dans ses démarches. Pour cela, il y a plusieurs points à respecter. 

  • Le suivi de la gestion de votre bien
  • La communication 
  • Le tarif de la prestation
  • Une assurance loyers impayés incluse

Le suivi de la gestion du bien doit se faire en toute transparence. Le propriétaire doit avoir un droit de regard sur les actions mises en place par son mandataire. Que ce soit à la sélection du locataire ou la gestion d’un litige, le propriétaire doit être mis au fait de chaque action. Pouvoir suivre le dossier en toute transparence, permet au propriétaire de gagner en confiance. C’est une relation gagnant-gagnant entre les deux partis qui s’établit alors. 

Une bonne communication est aussi un atout à rechercher chez un mandataire. Et le propriétaire ne devrait pas lésiner sur les moyens de communication. À l’époque d’Internet, beaucoup de services sont désormais disponibles en ligne. Que ce soit par Whatsapp, Skype ou simplement par téléphone, un gestionnaire multiplateforme et joignable aisément est toujours appréciable. De plus, avec les moyens précédemment cités, le mandant pourra contacter son conseiller à partir de n’importe quel endroit géographique. Plus de soucis donc si un imprévu arrive pendant vos vacances à l’autre bout du monde !  

Le tarif de la prestation est aussi un point très important. Beaucoup d’agences proposent un pourcentage élevé. Flatlooker, en revanche, s’inscrit comme une agence immobilière qui vous offre une gestion de qualité et innovante à un taux de gestion très bas. Pour 3.9% de charges de gestion, le propriétaire bénéficie de la meilleure prestation du marché. Renseignez-vous en suivant ce lien

Une assurance de loyers impayés sera toujours utile dans un mandat de gestion locative. Celle-ci prend en charge les loyers impayés en cas de litige avec votre locataire le temps que le recouvrement soit effectué. Cette assurance prend également en charge les détériorations immobilières ainsi qu’une protection juridique en cas de litige. 

Vous l’aurez compris, tomber sur le mauvais mandataire et rompre son contrat de gestion locative n’est pas une fin en soi. Il est toujours plus simple et sécurisant de confier son bien au bon mandataire. C’est pourquoi, si vous cherchez un gestionnaire pour la première fois ou que vous avez envie de changer de gestionnaire locatif, n’hésitez pas à prendre contact avec Flatlooker.

Flatlooker est le leader de la gestion locative en ligne. Nous mettons le meilleur de la technologie et de l'humain au service des propriétaires bailleurs. Intéresses pour en savoir plus ? Contactez-nous en remplissant le formulaire ci-contre, un conseiller vous contactera sous 24h.
Une question ?
Nos experts immobiliers vous rappellent et vous conseillent
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Contacter Flatlooker