Louer en colocation : Tout savoir pour investir

7 min de lecture
44 vues

Tous nos dossiers

Besoin d'accompagnement ?
Gestion locative à 3,9% TTC
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager
sur
Sommaire
Louer en colocation : Tout savoir pour investir
lien des colocataires

Dans le cadre de la location immobilière, louer en colocation a toujours été un moyen intéressant de louer un appartement.
Que ce soit un besoin pour des locataires qui souhaitent obtenir plus d’espace de vie et payer un loyer moins important en partageant leur appartement ou bien un moyen pour les bailleurs de rentabiliser facilement la location de leur bien, ce dispositif intéresse de plus en plus de monde. 

Cet article traite donc des avantages de la colocation et tente de répondre aux questions suivantes : Je suis propriétaire et je veux faire une colocation, comment faire ? Ou bien encore pourquoi acheter pour faire de la colocation ? 

Louer en colocation : Investir, comment et pourquoi ? 

Les investissements en colocations sont de plus en plus nombreux, notamment sur certains secteurs géographiques, comme certains arrondissements parisiens tels que le 18ème ou le 20ème , des communes limitrophes à Paris tel que Saint-Ouen ou Montreuil ou bien encore des villes à forte tension locative comme Lille ou Bordeaux

La tendance de la colocation est donc au cœur des projets des investisseurs immobiliers. La rentabilité dégagée fait de la colocation un investissement locatif très attractif dans de nombreux cas. En effet, le prix au m2 à l’achat est moins élevé pour des appartements de grande surface, que pour des studios par exemple, ainsi le rendement entre l’achat et la valeur locative proposée par une colocation intéresse de nombreux bailleurs.

Investissement pour une colocation : Quel appartement choisir ?

Pour investir dans une colocation, tous les appartements ne sont pas concernés. Les appartements pour colocation se définissent par le nombre de chambres existantes, permettant donc de déterminer le nombre de locataires.  

plan pour louer en colocation

Ainsi ce projet concerne les appartements de 3 pièces avec 2 chambres, de 4 pièces avec 3 chambres … Etc.

 

Nous pouvons aussi trouver des appartements, entièrement disposés pour une colocation avec par exemple 3 chambres et pas de séjour, mais une grande cuisine comme espace de vie commune. 

La colocation doit également disposer de certaines prestations, il est courant de trouver des appartements meublés car ceci permet aux locataires de s’installer directement et correspond au besoin de ces candidats au projet parfois court / moyen terme (étudiant, stage …). Par ailleurs, pour ne pas rater votre investissement, l’agencement de l’appartement doit permettre l’usage du bien en colocation. 

En matière d’agencement, voici une liste non exhaustive des règles importantes pour permettre à la colocation de s’organiser : 

  • Les chambres doivent chacune être accessible depuis les parties communes du logement. 
  • Chaque chambre doit faire 9m2 habitable au minimum (disposition légale). 
  • La salle d’eau doit être accessible également depuis les parties communes, non pas via une chambre par exemple. 
  • Il est idéal de trouver des wc séparés pour le confort des locataires.

Par ailleurs, en matière de prestations, voici une liste non exhaustive : 

  • Équipement électroménager de la cuisine : Machine à laver, plaques, grand réfrigérateur, congélateur, hotte, four et four à micro-ondes. 
  • Contrat internet et wifi. 
  • Lit double dans les chambres. 
  • Penderie individuelle dans les chambres. 

D’autres prestations apparaissent comme des plus, rendant la colocation encore plus attractive, voir une colocation haut de gamme 

  • Lave-Vaisselle. 
  • Espace extérieur. 
  • Plusieurs salles d’eau en fonction du nombre de locataires. 
  • Plusieurs WC. 
  • Contrat de société de ménage. 
  • Clés pour chaque porte de chambre. 
  • Télévision dans chaque chambre. 

Enfin, dans le cadre d’une colocation, les charges comprennent bien souvent plus de prestations qu’un appartement classique. En effet, il convient d’intégrer aux charges le contrat d’électricité ou de gaz (le bailleur reste alors titulaire du contrat), y compris pour le contrat internet dans de nombreux cas. Investir dans une colocation demande plus d’implication. Dans la plupart des cas, les bailleurs choisissent alors des charges au forfait, sans régularisation annuelle. Ceci permet plus de simplicité dans l’installation des locataires et lors de leur éventuel départ. 

Quel bail choisir pour louer en colocation ? 

séjour d'une location en colocation

Dans le cadre d’une colocation, nous trouvons deux types de baux, tous les deux pratiqués par Flatlooker. Soit un bail commun signé par l’ensemble des co-locataires soit un bail unique par chambre, individuel pour chaque locataire, on parlera du coup de colocation à la chambre. 

Colocation bail commun : Tous les locataires signent le même bail et dans la plupart des cas (de manière obligatoire chez Flatlooker), une clause de solidarité est introduite au bail. Les colocataires sont donc liés dans le paiement du loyer et des charges. Il s’agit alors d’un bail solidaire. Si les locataires ont des garants, chaque garant signe un acte de caution pour son locataire. Ce bail présente la meilleure sécurité financière pour les bailleurs car en cas d’impayé, les locataires sont tous concernés par la procédure et les garants sont du coup également liés par cette clause de solidarité. 

Lors du départ d’un locataire, la colocation peut continuer avec les locataires en place mais le locataire sortant et son garant resteront engagés dans cette location, via cette clause de solidarité, pendant 6 mois, sauf si un nouveau locataire vient remplacer le précédent. 

Si le bail ne mentionne pas de clause de solidarité, alors chaque locataire est redevable de sa part de loyer. 

Colocation bail unique, à la chambre : Chaque locataire signe son propre bail qui vise la partie privative qui concerne sa location. Les parties communes auxquelles il a également accès doivent être mentionnées au bail. Le locataire s’engage donc pour sa partie de loyer uniquement et son garant également. Il n’y a pas de solidarité entre les colocataires du logement. 

Pour le bailleur les avantages et les défauts en fonction du bail sont les suivants : 

Bail solidaire 

  • Points forts : Sécurité financière avec clause de solidarité, engagement commun des colocataires, gestion courante plus simple à mettre en place. 
  • Points faibles : Délais de mise en location (louer un appartement en colocation solidaire peut prendre plus de temps). 

Bail unique à la chambre : 

  • Points forts : Rapidité de location (la recherche unique d’un locataire est plus courante). Valeur du loyer (un loyer à la chambre est souvent plus élevé). 
  • Point faibles : Les locataires, dans la plupart des cas, ne se connaissent pas. Turn-Over des colocataires plus important. Pas d’engagement commun en cas d’impayé. 

Vous pouvez consulter notre article sur le changement de colocataire pour en savoir plus sur les étapes à réaliser quand votre locataire part.
Dans tous les cas, pour sécuriser votre investissement en colocation, le choix du locataire est très important car il doit pouvoir être solvable pour sa partie de loyer et les garanties qui accompagnent son dossier doivent être solides. 

De son côté, Flatlooker étudie également le projet de vie des locataires afin d’organiser des locations long terme, autant que faire se peut. Ceci ayant pour but d’éviter un turn-over récurrent pour les bailleurs, tout en respectant les besoins des locataires. 

A retenir : Dans le cadre d’une location à la chambre, certaines prestations apparaissent comme obligatoires. En effet, la possibilité de fermer la porte de sa chambre à clé, d’avoir des prestations importantes dans chaque chambre (télévision, penderie, bureau …) et le fait d’avoir toutes les charges qui concernent l’usage du bien dans le loyer charges comprises, sont déterminantes dans ce type de colocation. Les colocataires ne se connaissant pas, leur espace privatif devient encore plus essentiel ! 

Comment faire l’état des lieux et quelle assurance d’habitation pour une colocation ?

Comment bien faire l’état des lieux de votre colocation ?

Suivant le type de bail, l’état des lieux est fait différemment. Dans le cadre d’une colocation solidaire avec bail solidaire, l’état des lieux d’entrée est fait avec tous les colocataires. Lors d’un départ, les colocataires s’organisent entre eux pour la part de dépôt de garantie mais l’état des lieux n’a pas à être fait. Il en est de même si un nouveau colocataire vient remplacer un ancien colocataire. L’état des lieux de sortie est donc réalisé lors du départ de l’ensemble des colocataires ou bien lorsque le dernier occupant quitte l’appartement. 

Dans le cadre d’une colocation à la chambre, avec bail unique, il convient de faire un état des lieux d’entrée au début du bail, avec la partie privative mais également les parties communes en annexe. Lors du départ du locataire, un état des lieux de sortie sera également réalisé. La restitution du dépôt de garantie interviendra donc lors de chaque départ, avec chaque locataire de manière individuel. Le bailleur peut donc relouer la chambre en question, sans avoir à obtenir une validation de la part des autres membres de la colocation. 

Concernant l’assurance d’habitation dans le cadre d’une colocation, les colocataires ont l’obligation de prendre une assurance d’habitation contre les risques locatifs. Ils peuvent s’assurer ensemble ou de manière individuelle et cette attestation d’assurance doit être fournie au bailleur chaque année (comme pour tout bail de location). Le bailleur peut convenir avec ses locataires de souscrire lui-même à l’assurance pour le compte des locataires. Le montant lui sera alors remboursé par les occupants. 

Passer par une agence pour louer en colocation, une bonne idée ?

Comment assurer la gestion en colocation ? Faut-il passer par une agence de colocation 

Flatlooker organise au quotidien la mise en location et la gestion de nombreuses colocations. Vous pouvez lire cet article du Parisien pour en savoir plus sur notre particularité. Ce type de location peut être complexe à gérer : Analyse des candidats, mise en place du bail, des clauses importantes (solidarité), réalisation des états des lieux, gestion courante des charges et des questions des colocataires … Autant de sujets importants, qui peuvent prendre beaucoup de temps et demander une forte implication.
Nous accompagnons tous nos bailleurs dans les étapes de leur projet de colocation, dès le début de leur investissement et les conseillers de Flatlooker sont formés pour identifier les meilleures solutions à mettre en place pour louer votre colocation.
Pour les locataires, de nombreux biens sont disponibles pour des colocations sur la plateforme Flatlooker.com, ils peuvent déposer leur dossier commun ou bien individuel suivant le type de colocation. Les agents Flatlooker les accompagneront ensuite dans toutes leurs questions et étapes de location. 

Notre mot de la fin sur la location en colocation

La colocation, autrefois peu acceptée par les bailleurs, soucieux de l’entretien de leur bien et de louer sur de longues durées, est devenue aujourd’hui un projet de location tout aussi solide qu’un autre.
Louer en colocation présentent de nombreux avantages pour les bailleurs et les locataires et nous trouvons de plus en plus de projet de ce type sur le marché locatif actuel.

Fait intéressant : Les colocations ne concernent plus que les étudiants. De nombreux locataires, actifs professionnellement, se tournent vers ce type de location leur permettant d’obtenir une surface de vie plus importante, des prestations plus attractives, avec un loyer souvent moins élevé, sans oublier l’attrait de la vie en communauté. 

Flatlooker est le leader de la gestion locative en ligne. Nous mettons le meilleur de la technologie et de l'humain au service des propriétaires bailleurs. Intéresses pour en savoir plus ? Contactez-nous en remplissant le formulaire ci-contre, un conseiller vous contactera sous 24h.
Besoin d'accompagnement ?
Gestion locative à 3,9% TTC
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Découvrir nos offres