Frais de service des plateformes de location touristique en ligne vs. Flatlooker

7 min de lecture
43050 vues

Tous nos dossiers

Une question ?
Nos experts immobiliers vous rappellent et vous conseillent
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager
sur
Sommaire
Frais de service des plateformes de location touristique en ligne vs. Flatlooker

Le succès des plateformes de location touristique en ligne a fait naître, en parallèle, des services promettant de soulager les propriétaires de logements mis en location saisonnière, par le biais de prestations diverses et variées allant jusqu’à rivaliser avec ceux que l’on trouve dans les hôtels. Ces prestations sont accompagnées de frais de service qui, si l’on y regarde de près, peuvent être conséquents. Corrélée aux contraintes auxquelles elle est liée, la location saisonnière est-elle vraiment attrayante ? Y a-t-il d’autres moyens légaux permettant d’outrepasser les contraintes et les frais de service de conciergerie que proposent les plateformes de location saisonnière en ligne ? Flatlooker fait le point.

Que comprennent les frais de service des plateformes de location en ligne ?

Dans la majorité des cas, lors d’une location saisonnière, le propriétaire est absent du logement. Répondant aux besoins des propriétaires bailleurs, et surfant sur la vague du succès de la location saisonnière et de l’économie collaborative, de nombreuses start-up se sont lancées à l’assaut des loueurs saisonniers, proposant de nombreux services visant à gérer la location de bout en bout. Le marché des locations de courte durée étant devenu extrêmement concurrentiel et les loueurs de plus en plus exigeants. Aujourd’hui, il est hors de question, pour tout propriétaire de location saisonnière, de proposer un logement dont l’état est douteux, ne serait-ce qu’un peu. Contraints à proposer des logements de qualité, mais ayant peu de temps pour s’occuper de la gestion de la location saisonnière eux-mêmes, les propriétaires se tournent donc vers des prestataires, moyennant des frais de service qui comprennent notamment :

  • La création de l’annonce
  • La sélection du locataire
  • La communication en amont de la location
  • La remise des clés
  • L’état des lieux de départ
  • Le ménage professionnel avant et après la location
  • La mise à disposition de linge de maison
  • Les dépannages d’urgence
  • L’aide aux voyageurs 24 heures sur 24

On compte actuellement, sur le marché, près de 600 start-up, dont environ 20 % à Paris, surfant sur la vague du succès de la location saisonnière. Services à la carte, facturés selon les prestations fournies (gestion de l’annonce, remise des clés, état des lieux…) ou formule « tout compris », les agences proposent généralement deux types de modèles. Quelle que soit la formule, la moyenne des frais de service de ces conciergeries varie de 25% à 30 % du prix de location.

Quelques exemples de frais de conciergerie pratiqués actuellement

Nous nous sommes penchés sur les frais de service pratiqués actuellement par les agences immobilières et autres services de conciergerie.

D’une manière générale, les services proposés sont présentés comme des prestations « clé en main », les agences proposant de s’occuper de tout, de la prise de photos à la création de l’annonce, la sélection des voyageurs, le ménage, la remise des clés… Il s’agit de prendre en charge l’intégralité des démarches et tâches qui incombent au propriétaire, afin de soulager ce dernier, tout en lui permettant de bénéficier de son logement sur le plan financier.

Les spécialistes de la location saisonnière cherchent à s’imposer comme des solutions faciles et flexibles pour les propriétaires, promettant revenu complémentaire et tranquillité d’esprit.

Flatlooker a sélectionné quelques entreprises, afin d’observer les frais de service ces différentes conciergeries pratiqués actuellement :

  • Host n’Fly propose deux offres différentes :
    • Un contrat au revenu garanti, moyennant une marge de 15 %
    • Un contrat au revenu réel, pour lequel une commission sur les revenus générés varie entre 18% et 25 % en fonction de la durée de location.
  • Luckey Homes prélève une commission de 20 % sur chaque location.
  • BnbLord, start-up dans l’économie collaborative, propose ses services de conciergerie moyennant une commission de 20 % sur les loyers perçus.
  • Squarebreak, dont le modèle s’appuie sur les services hôteliers, prélève jusqu’à 40% de commission, selon le montant total de la réservation

Les exemples ci-dessus, même s’ils sont peu nombreux, sont représentatifs des frais de service occasionnés par le biais de l’option consistant à faire appel à un tiers pour gérer une location saisonnière.

3. Frais de service des conciergeries : une mise en garde s’impose

Il faut également prendre en compte le fait que ces services, lorsqu’ils sont effectués par des sociétés spécialisées, ne font pas toujours l’objet de tarifs clairement affichés. Les commissions faibles, communiquées sur les publicités et messages des services de conciergerie, n’incluent pas toujours les frais annexes, par exemple les frais de gestion de l’annonce. D’autres, quant à eux, facturent le ménage aux vacanciers au prix fort, qui tombent souvent dans l’impasse, forcés de payer la prestation.

L’ensemble des professionnels proposant la location saisonnière et appliquant des frais de service sont dans l’obligation de respecter le décret du 28 avril 2017. Il faut donc savoir que les propriétaires souhaitant louer leur logement de façon occasionnelle, à des fins touristiques, lorsqu’ils résident dans une ville de plus de 200 000 habitants, sont soumis à des démarches administratives et à des contraintes particulières, dont notamment :

  • L’obligation de ne pas dépasser 120 jours de location par an
  • L’enregistrement de leur logement auprès de la mairie de leur commune
  • L’obligation d’être propriétaire du logement ou l’obtention de l’autorisation de sous-louer son logement à son propriétaire

Jouir d’un bien immobilier : d’autres solutions légales existent !

Une grande partie des propriétaires se tournant vers la location saisonnière le font afin de pleinement profiter de leur investissement immobilier ou pour se constituer un revenu supplémentaire. Cet objectif, s’il est tout à fait louable, implique que la location saisonnière, pour beaucoup, est le seul moyen d’arriver à ses fins. Or, il n’en est rien !

La réglementation, toujours plus dure, par rapport à la location saisonnière, les sanctions et les amendes auxquelles les propriétaires sont exposés, les frais de service conséquents et les nombreuses contraintes, font de ce type de location une option moins désirable, si l’on y regarde de plus près.

Flatlooker s’impose comme la première solution locative légale, rentable et digitale, proposant une plateforme entièrement pensée pour les propriétaires conscients de la force du digital pour la rentabilité de leur investissement immobilier.

Une alternative légale à la location saisonnière, sans les contraintes

Parmi les contraintes liées à la location saisonnière, l’impossibilité pour les propriétaires de louer leur bien plus de 120 jours sans s’exposer au risque de sanctions et amendes prévues par la loi. Au titre de la loi ELAN du 26 novembre 2018, certaines mesures destinées aux particuliers ont été créées, comme notamment le « bail mobilité », particulièrement flexible et moins contraignant que la location saisonnière à bien des égards.

À côté du bail mobilité, existent d’autres formes de solutions locatives légales et rentables, comme les baux meublés, vides ou encore le bail étudiant, notamment.

Outre la possibilité, pour les propriétaires, de louer leur bien plus de 120 jours par an, les autres formes de locations ne nécessitent aucun enregistrement préalable à la mairie. Un avantage conséquent, notamment à Paris, où la réglementation et les démarches sont contraignantes, dans le cadre de la location saisonnière.

Flatlooker s’inscrit comme une plateforme pensée et conçue pour les propriétaires digitaux, proposant des solutions nettement plus rentables que les agences immobilières classiques. Outrepassant les contraintes et les frais de service de conciergerie en toute légalité et s’appuyant sur une connaissance approfondie du marché de l’immobilier et de la réglementation, Flatlooker propose des solutions plus rentables que les agences immobilières, avec notamment une gestion à 3,9 % TTC, soit deux fois moins cher qu’une agence et sans les dépenses correspondant aux frais de service des locations saisonnières (retrouvez ici notre étude sur la location longue durée vs. Location touristique publiée dans Le Monde).

En outre, la tranquillité d’esprit qui caractérise les prestations actuellement proposées par les entreprises cherchant à soulager les propriétaires de logements mis en location saisonnière, fait également partie de l’ensemble des offres proposées par Flatlooker. À titre d’exemple, Flatlooker propose, à chaque propriétaire, un gestionnaire attitré, disponible 7 jours / 7, de 8 heures à 20 heures, qui prend en charge la gestion technique, comptable et administrative du bien immobilier. Les échanges se font au choix du propriétaire, par téléphone, WhatsApp, Skype, Messenger ou par email.

Des garanties plus sécurisantes que la location saisonnière

Lorsque tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, que les locataires se présentent à la date et à l’heure indiquées, qu’ils n’annulent pas leur réservation, qu’ils sont respectueux du logement et qu’ils le restituent dans le même état qu’à l’arrivée, la situation est idéale pour chacune des parties. En revanche, lorsqu’il y a une annulation, une modification ou une dégradation, les choses se compliquent rapidement…

Dans le cadre de locations plus rentables que la location saisonnière, pour lesquelles Flatlookercherche à maximiser le retour sur investissement pour ses clients, une Assurance Loyers Impayés (ou Garantie de Loyers Impayés, GLI) à 2,5% est disponible pour toute souscription à la gestion locative Flatlooker à 3,9%. Cette assurance inclut notamment :

  • Le remboursement des loyers impayés à hauteur de 80 000€
  • Un processus permettant de sécuriser les revenus locatifs
  • Une protection financière contre les détériorations matérielles, à hauteur de 8 000€
  • La couverture des frais de contentieux et protection juridique du propriétaire bailleur, jusqu’à hauteur de 3 000€

Loin du modèle de fonctionnement des agences immobilières classiques, Flatlooker s’appuie sur la force du digital pour proposer, aux propriétaires habitués aux services en ligne, de maximiser leurs revenus locatifs et d’obtenir un meilleur retour sur investissement, tout en étant accompagnés par un conseiller 7j/7, à des heures plus flexibles, convenant davantage aux propriétaires bailleurs.

Les avantages de l’investissement immobilier sans les contraintes de la location saisonnière et les frais de service liés à la gestion d’une location saisonnière qui pèsent lourd sur la rentabilité d’un logement : et si vous contactiez Flatlooker pour envisager d’autres solutions légales et rentables ?

Flatlooker est le leader de la gestion locative en ligne. Nous mettons le meilleur de la technologie et de l'humain au service des propriétaires bailleurs. Intéresses pour en savoir plus ? Contactez-nous en remplissant le formulaire ci-contre, un conseiller vous contactera sous 24h.
Une question ?
Nos experts immobiliers vous rappellent et vous conseillent
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Contacter Flatlooker