Que couvre l’assurance prêt immobilier ?

5 min de lecture
32 vues

Tous nos dossiers

Une question ?
Nos experts immobiliers vous rappellent et vous conseillent
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager
sur
Cet article répond aux questions suivantes :
  • L’assurance sur prêt immobilier est-elle obligatoire ?
  • A quoi sert l’assurance sur prêt immobilier ?
  • Peut-on faire jouer la concurrence pour obtenir une assurance sur prêt immobilier ?
Sommaire
Que couvre l’assurance prêt immobilier ?

Quand on souscrit à un prêt immobilier, il est important d’également souscrire à une assurance. Celle-ci couvrira l’emprunteur en cas de problèmes et rassurera l’établissement prêteur. Si les termes des assureurs vous semblent parfois un peu confus, cet article pourra vous aider. Qu’est-ce que l’assurance sur prêt immobilier et que faut-il savoir sur celui-ci ? Revenons ensemble sur les points importants de cette garantie. 

Qu’est-ce que l’assurance sur prêt immobilier ?

L’assurance sur prêt immobilier est une garantie qui va permettre au prêteur de disposer d’une sécurité en cas d’imprévu. Elle couvre également la famille de l’emprunteur, qui n’aura pas à rembourser les mensualités si ces imprévus se produisent. Parmi les situations couvertes par l’assurance sur prêt immobilier :

  • La perte d’emploi
  • L’invalidité
  • L’incapacité de travail
  • La perte d’autonomie
  • Le décès

En cas de perte d’emploi, l’assurance sur prêt immobilier, si toutefois l’emprunteur a souscrit à cette option, prend en charge les échéances à rembourser. Il s’agit d’une garantie optionnelle qui pourra donc être souscrite à la demande de l’emprunteur. Celle-ci ne s’active que si la perte d’emploi est involontaire et hors période d’essai.

L’invalidité, comme l’incapacité de travail, se déclenche si l’emprunteur est reconnu ne plus être apte à assurer son emploi. 

Enfin, en cas de perte irréversible d’autonomie ou de décès, l’assurance prend en charge le paiement du reste du prêt immobilier. 

L’assurance emprunteur est liée au crédit et ne sera active que sur la durée de celui-ci. Elle prendra en charge une partie ou la totalité du prêt en cas d’imprévus. 

Que faut-il savoir sur l’assurance de prêt ?

Lorsque vous faites une demande de prêt, plusieurs questions vous seront posées pour sécuriser au mieux la transaction. Vous devrez donc donner toutes les informations sur votre situation familiale et professionnelle, vos revenus ou encore l’apport initial que vous souhaitez fournir. Un questionnaire médical complet est aussi à compléter. Dans ce questionnaire, on retrouve notamment vos antécédents médicaux, vos éventuelles hospitalisations et autres arrêts de travail s’il en est. Toutes ces informations vont être utiles au prêteur, mais également à l’assureur. 

À partir de ce moment, vous aurez deux possibilités :

  • Souscrire une assurance groupe 
  • Souscrite une délégation d’assurance

Les deux possibilités mentionnées ci-dessus ne concerneront que le prêt en cours et ne se termineront qu’à la fin de celui-ci. 

L’assurance groupe est la plus répandue, car elle est la plus simple à mettre en place. Il s’agit très probablement de la protection que vous proposera votre banque. Celle-ci se base sur les informations que vous lui aurez transmises ainsi que sur le montant du prêt demandé.  Le banquier, une fois toutes les études réalisées, pourra alors vous inclure dans un groupe tarifaire. 

La délégation d’assurance, quant à elle, est dressée par un assureur tiers. Plus compliquée à mettre en place, elle devra vous offrir les mêmes protections que l’assurance que la banque met à votre disposition. Son avantage principal se situe au niveau des taux proposés, ces derniers étant moins importants, vous permettant ainsi de réaliser des économies financières au fur et à mesure des versements, tout au long de l’année. 

Enfin, la quotité d’assurance sert à couvrir équitablement les emprunteurs. Si l’emprunt est réalisé à deux, la situation des co-emprunteurs sera étudiée et le pourcentage qui en résultera devra au minimum atteindre 100% et au maximum 200%. En cas de prêt individuel, la garantie est automatiquement de 100%.

Les différentes garanties possibles de l’assurance sur prêt immobilier

En fonction de votre situation, il existe plusieurs types de garanties. Les garanties ont pour but de couvrir la banque, contrairement à l’assurance qui couvrira l’emprunteur. Parmi elles se trouvent :

  • La caution prêteur
  • La caution mutuelle
  • La caution personnelle
  • L’hypothèque
  • Le privilège de prêteur de deniers
  • Le nantissement

La caution prêteur est une garantie visant à verser les mensualités à l’organisme de crédit en cas de manquement de paiement. La société de cautionnement s’occupe ensuite de recouvrer les mensualités auprès de l’emprunteur.

La caution mutuelle offre les mêmes sécurités, au détail près qu’elle fait appel à une société de cautionnement mutuel. Il s’agit d’une société qui mutualise les risques pour garantir les prêts de l’ensemble de ses adhérents.

La caution personnelle demandera un engagement de la part de plusieurs personnes physiques. Elle est accompagnée par la signature d’un acte sous-seing des parties pour valider l’engagement de leur patrimoine et de leurs revenus en cas de manquement de paiement de l’emprunteur. 

Il faut savoir qu’aux garanties de caution s’ajoute l’hypothèque. Celle-ci fait l’objet d’une signature auprès d’un notaire et met en jeu le bien immobilier en cas de retard de paiement des mensualités. 

L’hypothèque ne doit pas être confondue avec le privilège de prêteur de deniers. Celle-ci donne la priorité à la banque en cas de saisie et vente du bien.

Enfin, le nantissement est un contrat qui demande une remise de bien à l’établissement émetteur. Ce bien peut être une assurance vie ou des actions. En cas de manquement de paiement, la banque sera en droit de vendre ces biens pour étancher la dette.   

Comment calcule-t-on l’assurance emprunteur ?

Pour calculer le montant de l’assurance emprunteur, quelques paramètres vont être pris en compte tel que notamment : 

  • Les garanties et les options souscrites
  • L’âge et la santé de l’emprunteur
  • Le montant du prêt souscrit

Un emprunteur ayant souscrit des options et des garanties aura tendance à engendrer de faibles risques. 

Son âge, son état de santé et ses activités sportives sont aussi autant de paramètres pris en compte. 

Un emprunteur pratiquant un sport extrême aura ainsi plus de mal à souscrire à une assurance emprunteur. 

Le métier effectué par l’emprunteur aura aussi une grande importance dans le calcul. Si ce dernier pratique une profession à risque, pompier ou couvreur par exemple, l’assurance sera, là aussi, plus difficile à obtenir. 

Le montant du prêt permettra, quant à lui, de définir le pourcentage du prix de l’assurance. 

L’assurance de prêt immobilier est-elle vraiment obligatoire ?

Il est tout à fait possible de signer un prêt immobilier sans souscrire à une assurance. Il n’y a donc aucune obligation d’être assuré, néanmoins les banques l’imposent généralement. D’ailleurs, l’assurance sur prêt immobilier n’est pas une dépense inutile. Ne sachant pas de quoi sera fait l’avenir, il est préférable de mettre toutes les précautions de son côté. Car, rappelons-le, cette assurance est là pour vous protéger vous et vos proches en cas d’imprévu. 

Enfin grâce à la loi Lagarde assurance emprunteur, mise en place le 1er juillet 2010, vous avez la possibilité de choisir votre établissement d’assurance. Une bonne façon de profiter de taux plus avantageux. 

Combien vous coûtera votre prêt immobilier en fonction du coût de votre assurance ? Pour le savoir, utilisez notre outil de rentabilité locative en cliquant ici.

Flatlooker est le leader de la gestion locative en ligne. Nous mettons le meilleur de la technologie et de l'humain au service des propriétaires bailleurs. Intéresses pour en savoir plus ? Contactez-nous en remplissant le formulaire ci-contre, un conseiller vous contactera sous 24h.
Une question ?
Nos experts immobiliers vous rappellent et vous conseillent
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Contacter Flatlooker