Charges locatives réelles ou au forfait : quel régime choisir ?

5 min de lecture
24139 vues

Tous nos dossiers

Une question ?
Nos experts immobiliers vous rappellent et vous conseillent
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Partager
sur
Sommaire
Charges locatives réelles ou au forfait : quel régime choisir ?

En plus d’un loyer dont le locataire s’acquitte tous les mois pour l’occupation d’un logement, celui-ci est également redevable de charges locatives. Celles-ci correspondent aux dépenses engagées par le propriétaire pour le compte du locataire qui bénéficie de la jouissance de son logement. Environ 60 à 80% de ces dépenses peuvent être imputées au locataire.

Le décret du 26 août 1987 indique une liste exhaustive des charges récupérables (retrouvez la liste des charges récupérables ici). Deux systèmes de charges locatives existent : la provision sur charge (charges réelles) ou le régime forfaitaire des charges. Quelles sont les principales différences entre ces deux régimes ? Quel est le plus avantageux pour le propriétaire ? Le type de location influe-t-il sur le régime de charges locatives ? Flatlooker fait le point.

Pour répondre à cette question, penchons-nous sur le fonctionnement, les avantages et les inconvénients du régime de charges forfaitaires et de provision sur charges. 

Charges forfaitaires : fonctionnement, avantages et inconvénients

  • Fonctionnement : au moment de la signature du bail, le bailleur peut opter pour un régime de charges locatives dit forfaitaire. Le montant de ce forfait correspond à un montant de charges locatives constatées. Cette somme vient s’ajouter chaque mois au montant du loyer dont le locataire s’acquitte. Mais attention, le montant du forfait ne peut pas être disproportionné. Cette notion se retrouve dans la loi Alur de 2014 qui note que « le montant des charges forfaitaires ne doit pas être manifestement disproportionné au regard des charges dont le locataire ou, le cas échéant, le précédent locataire se serait acquitté ». Si le montant est trop élevé, le bailleur court le risque d’être poursuivi par son locataire qui peut réclamer le remboursement d’une partie des charges locatives déjà réglées.
  • Avantages et inconvénients du régime forfaitaire : l’avantage est simple, si les calculs du bailleur sont bien effectués, le propriétaire peut lui-même fixer le montant des charges locatives et s’assurer que ses dépenses soient toujours remboursées en ajustant légèrement le montant du forfait à la hausse. Autre avantage, la régularisation des charges locatives qui peut s’avérer administrativement lourde n’est plus à effectuer tous les ans. Les inconvénients sont cependant évidents : si le bailleur oublie d’inclure une charge locative dans le forfait ou si le locataire a une consommation énergétique plus élevée que prévue, le bailleur ne peut pas demander une régularisation à son locataire. Le forfait est fixé à la signature du bail et ne peut être ajusté en cours du bail. Le forfait peut cependant être modifié chaque année à l’instar de la révision annuelle de loyer.
  • Pour quel type de logement ? Le forfait des charges locatives ne peut s’appliquer que pour des locations meublées. En cas de location vide, la seule exception pour laquelle le propriétaire peut opter pour un régime de charges locatives forfaitaire est une colocation.

Le régime forfaitaire de charges locatives est défini au moment de la signature du bail en se basant sur un montant de charges réelles constaté. Le montant du forfait de charges ne peut pas être trop élevé et ne peut être revu en cours de bail, que ce soit par le propriétaire ou le locataire. Ce type de régime de charges locatives ne permet pas de procéder à des charges récupérables.

Provision sur charges : fonctionnement, avantages et inconvénients

  • Fonctionnement : le système de provisions de charges, ou charges réelles, est le système le plus utilisé en France par les bailleurs. Le bailleur demande une provision sur les charges locatives au locataire. Le montant de cette provision se base sur le décompte des charges fourni par le syndic de copropriété. Ce régime de charges locatives fait l’objet d’une régularisation annuelle. À réception du décompte des charges par le syndic de copropriété, deux possibilités se présentent au propriétaire. Le montant des provisions dont le locataire s’est acquitté est supérieur aux charges réelles et montre un déséquilibre en faveur de ce dernier. Le propriétaire devra alors rembourser le trop-perçu au locataire et procéder à un ajustement des provisions sur charge demandées au locataire pour l’année suivante. Si le montant dont s’est acquitté le locataire est inférieur aux dépenses effectuées par le propriétaire, ce dernier peut alors demander une régularisation à son locataire. Petite astuce, il est préférable de rembourser un trop-perçu au locataire que d’exiger une somme supplémentaire une fois le décompte de charge reçu. Le locataire préfèrera recevoir une somme remboursée plutôt que débourser une somme supplémentaire en plus des charges déjà réglées.Les charges locatives représentent en effet une des principales sources de conflit entre locataire et propriétaire, estimer les charges locatives à la hausse et rembourser le surplus au locataire lors de la régularisation des charges sera plus apprécié qu’un montant moins élevé à l’année auquel s’ajoute une somme supplémentaire. La provision sur charges demandée au locataire sera impérativement basée sur le décompte de charges locatives fourni par le syndic de copropriété. La régularisation annuelle des charges locatives est une obligation pour le propriétaire et un droit pour le locataire. 
  • Avantages et inconvénients du régime de charges forfaitaires : les avantages sont évidents, le propriétaire aura toujours la possibilité de procéder à une régularisation des charges locatives si son locataire a une consommation supérieure aux estimations. Le montant des charges payées par le propriétaire et le locataire sera toujours le montant réel. L’inconvénient ? le propriétaire ne peut pas proposer de forfait et donc « gonfler » légèrement le montant des charges locatives. Autre inconvénient : la régularisation des charges peut s’avérer administrativement lourde surtout dans le cas de plusieurs logements mis en location. 
  • Pour quels type de logement : Tous les logements vides et hors colocation doivent adopter un régime de calcul des charges réelles

Le régime de charges locatives réelles, ou charges récupérables, permet au propriétaire de réaliser une régularisation annuelle des charges locatives. Il est ainsi certain de récupérer les sommes dépensées auprès du locataire. Astuce : il est préférable de demander une provision sur charge un peu plus élevée et de rembourser le trop-perçu au locataire.

Comment procéder à la régularisation des charges locatives si le locataire quitte le logement avant la fin du bail ?

Si le propriétaire opte pour un régime de provision sur charges il devra alors procéder à une régularisation annuelle des charges locatives. Mais que se passe-t-il si le locataire quitte le logement avant que le propriétaire ne reçoive le décompte des charges du syndic de copropriété ? Dans ce cas, le bailleur a la possibilité de conserver jusqu’à 20% du dépôt de garantie dans l’attente de la régularisation des charges. Étant donné que les charges locatives peuvent être récupérables à hauteur de 60 à 80% sur le locataire, ces 20% correspondent au montant estimé que le propriétaire pourra réclamer au locataire. Cette mention devra être mentionnée sur le bail de location pour le régime de provision sur charges. 

Si un propriétaire choisit le régime de provision sur charges mais que son locataire quitte les lieux avant la réception du décompte annuel de charges locatives, le propriétaire a la possibilité de conserver jusqu’à 20% du dépôt de garantie. 

À propos de Flatlooker 

Flatlooker est la première agence de gestion locative 100% en ligne ! Nos experts immobiliers vous accompagne à chaque étape de la mise en location et gestion administrative de votre bien immobilier : régularisation annuelle des charges, révision annuelle de loyer, nous sommes présents pour toute la gestion administrative et technique de votre logement. Contactez-nous dès maintenant pour découvrir notre offre de gestion locative à 3,9% TTC !

Flatlooker est le leader de la gestion locative en ligne. Nous mettons le meilleur de la technologie et de l'humain au service des propriétaires bailleurs. Intéresses pour en savoir plus ? Contactez-nous en remplissant le formulaire ci-contre, un conseiller vous contactera sous 24h.
Une question ?
Nos experts immobiliers vous rappellent et vous conseillent
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Contacter Flatlooker