Quand renégocier son prêt immobilier ?

Dès lors que les taux d’emprunt immobilier diminuent, les propriétaires sont de plus en plus nombreux à envisager de renégocier leur prêt immobilier. L’objectif, derrière cette volonté, est d’obtenir un taux d’emprunt plus intéressant et donc de diminuer le coût total du prêt immobilier.

D’abord, il faut savoir que c’est auprès de la banque ou de l’organisme de crédit que l’on renégocie son prêt immobilier. En effet, vouloir renégocier son prêt immobilier revient à modifier le contrat de prêt d’origine. Toute modification est notifiée par l’organisme prêteur par le biais d’un avenant au contrat.

Si vous souhaitez renégocier votre prêt immobilier, vous avez deux solutions :

  1. Diminuer les sommes payées chaque mois jusqu’à ce que votre crédit immobilier arrive à terme
  2. Diminuer la durée globale de prêt immobilier en conservant les mêmes échéances

 

Il faut savoir que l’établissement prêteur n’a nullement l’obligation d’accepter votre demande de révision du taux d’emprunt. Néanmoins, si votre situation personnelle est stable, votre demande consistant à renégocier votre prêt immobilier est légitime et elle a des chances d’aboutir, les banques et les organismes de prêt craignant de voir partir leurs clients chez les concurrents.

À la question « quand renégocier son prêt immobilier », la réponse dépend de votre situation. En effet, avant de vouloir renégocier votre prêt immobilier, il convient d’effectuer quelques calculs afin de vérifier si votre démarche a du sens.

Si votre prêt immobilier est à taux fixe, vous payez, chaque mois, un montant correspondant à une partie des intérêts et du capital. Sur votre tableau d’amortissement, vous observerez que les intérêts payés au début du remboursement du prêt sont plus élevés. La somme correspondant au remboursement du capital, quant à elle, est moins élevée au début. Plus le temps passe, plus la part correspondant aux intérêts diminue et le capital à rembourser augmente. Ainsi, il est préférable de renégocier son prêt immobilier au cours des premières années du contrat de prêt immobilier ou tout au moins pendant la première moitié de la période de remboursement.

La règle générale, pour décider de la meilleure date à laquelle renégocier son prêt immobilier, veut que votre taux soit de 0,7 à 1 % plus élevé que le taux d’intérêt du marché. La même règle veut également que le montant du capital à rembourser restant soit supérieur à 70 000 €.

Renégocier son prêt immobilier n’équivaut pas à un rachat de crédit. À ce titre, l’organisme prêteur ne facture généralement pas de frais. Il se peut néanmoins que la banque ou l’organisme prêteur vous facture des frais de dossier (ou frais d’avenant). Ces frais varient en fonction des établissements financiers et il est important de les prendre en compte avant de vouloir renégocier son prêt immobilier.

Votre taux immobilier entre en ligne de compte dans le calcul de votre rentabilité locative. Pour vous faciliter la tâche, Flatlooker vous propose un outil de calcul de rentabilité locative innovant et performant.

Ces articles vous intéresseront certainement :